nomadoFICHE : Népal

Toutes les infos utiles sur le Népal!

carte-nepal-world

Coincé entre deux géants, la Chine et l’Inde, se trouve le Népal. Ce petit pays de 30 millions d’habitants au relief montagneux est le siège du plus haut sommet du monde: l’Himalaya.

Quand partir ?

Du fait de son relief, le Népal possède une large gamme de climats : d’un climat tropical sur les basses plaines du Téraï à un climat polaire en haute montagne, en passant par un climat tempéré dans les vallées. Comme une grande partie des pays d’Asie du sud est, le Népal connait une forte période de pluie, la mousson, qui sévit de juin à septembre et qui, en plus de vous apporter une douche froide et violente, est une période propice aux sangsues et aux maladies. Cette période est accompagnée de chaleur qui couplé au taux d’humidité crée une atmosphère pénible à supporter.

La période idéale se situe entre le mois octobre et celui de mars, en particuliers les deux premiers mois. La température, bien que fraîche voire froide la nuit, est rendue agréable en journée par un bel ensoleillement, avec une moyenne de 22°C et des pics à 30°C au niveau de Katmandou.

Où êtes-vous allés ?

 

Katmandu

Nous avons commencé par quelques jours à la capitale, Katmandu. Cette ville l’a pas grand chose pour elle : une pollution si dense qu’il y a un léger brouillard permanent, beaucoup de trafic qui rend parfois les petites rues difficilement praticable, et enfin beaucoup de bruit. Il y a cependant un petit quelque chose qui donne un petit charme qui contraste avec les défauts de cette ville.

Le Monkey Temple vaut le déplacement. Depuis le quartier de Thamel, il est facile de se rendre à ce temple situé au nord ouest de la ville. Perché en haut d’une colline, il offre un magnifique panorama. De « monkey » il n’a pas que le nom, car une armée de singes occupe les lieux ! Chose surprenante, l’accès n’est pas payant. En revanche, l’endroit est rempli de touristes…

La stupa de Bauddha est impressionnante. Il est possible de s’y rendre à pied mais la marche est longue. Sinon, trouver un bus local qui se rend à Bauddha n’est pas un souci, en particulier depuis la station de bus centrale.

Il y a aussi les Durbar Squares situés un peu partout. L’entrée est souvent chère, particulièrement pour celui de Pashupatinath. Ils renferment de superbes monuments mais aussi une forte concentration touristique.

 

Autour de Katmandu

Nous avons exploré pendant plusieurs jours la vallée de Katmandu. Le village de Panauti est intéressant à voir mais ne prendra pas plus d’une journée. Il est possible de trouver un logement sur place. Tout proche se trouve Dhulikel qui mérite aussi une visite, peut être plus longue. En haut de la colline à Dhulikel, à côté du temple se trouve l’hôtel Panorama où nous avons passé quelques jours. La vue est magnifique, on peut observer beaucoup de sommets de l’himalaya le matin. L’hôtel n’est pas particulièrement chaleureux, et si vous avez un budget limité ne songez même pas à y manger ! Heureusement, à 500m de l’hôtel, de l’autre côté de la colline, se trouve le Deurati Village restaurant, qui propose d’ailleurs des chambres. La famille qui le gère est particulièrement attachante. Le menu est varié et peu cher.

Depuis Dhulikel, il est possible de faire un trek de 2 à 3 heures (ou de prendre un bus) jusqu’au monastère de Namobuddha. Il s’agit d’un énorme monastère bouddhiste lui aussi perché en haut d’une colline. L’endroit est magnifique, et vous pourrez sûrement assisté (de loin) à la puja, cérémonie bouddhiste.

Carte Népal

Chitwan

Nous n’avons pas choisi de séjourner à Sauraha, la ville principale de cette région est aussi un lieu touristique pour les excursions dans la jungle. Nous avons eu notre première expérience en tant que « helper » dans un eco parc en construction durant une dizaine de jours à Meghauli. Meghauli est une peu village à l’ouest du parc nationale. Nous y avons découvert le dhal bat, repas incontournable au Népal comme les momos. Notre hôte nous a fait découvrir les bord du parc nationale où les villageois ramassable les hauts herbe, et aussi l’attraction des enfants qui est les sauts en parachutes des militaires. Nous avons eu une rencontre magique avec un animal tellement serein et majestueux, l’éléphant.

Pokhara

Pokhara est la destination phare pour les départs de treck car elle se situe aux pieds de la chaine de l’Annapurna. Nous sommes resté 4 jours à profiter du lac et des collines au alentour. Nous avons pris une barque pour traverser du lac puis visiter la stupa « World Peace ». De là haut, vous avez un apercu de l’étendu de la ville. Nous sommes rentré à pied au centre ville en faisant une halte au chute d’eaux ‘Devil’. Nous y avons croisé uniquement des locaux. La chute en elle-même ne vaut pas le déplacement en saison sèche ce qui était notre cas.
Il ne faut pas manquer le levée du soleil sur la chaine de l’Himalaya en haut de la colline de Saranghot. C’est des attractions touristiques de Pokhara mais ça en reste pas moins spectaculaire. Nous sommes redescendu en ville en nous perdant sur la colline.
En ce qui concerne la ville, nous avons tenté de la visiter mais elle n’a rien d’extraordinaire. La rue principale longe le bord du lac où sont concentré les restaurants et les guesthouses.
Nous avons apprécié notre séjour dans cette ville, elle est plus relaxante que Katmandou, et nous y retournerons pour faire un des trecks!
 

Quel visa avez-vous pris ?

Nous sommes resté trente jours au Népal, nous avons donc pris le visa permettant un séjour jusqu’à 30 jours. Il en existe deux autres, moins de 15 jours et jusqu’à 90 jours. Nous avons demandé le visa avant notre départ afin d’être tranquille à l’arrivée.
 

Comment avez-vous circulé ?

Notre moyen de transport a été le bus pour les longues distances. Dans le pays, il n’existe pas de bus de nuit et heureusement vue l’état des routes! Nous avons ensuite privilégié les transports public pour nous déplacer de villes en villes quand elles ne sont pas très éloignées. Le plus dur est de se faire comprendre par les locaux qui ne parlent pas anglais au terminal des bus, pensez à demander à votre hotel qu’ils vous écrivent le nom de la ville !
 

Combien avez-vous dépensé ?

La vie au Népal nous a pas paru chère. Les hotels ou guesthouses nous ont couté environ 4€ par personne.Pour la nourriture, les plats tournent autout de 1 ou 2€. Au final tous compris (transport, accommodation, nourriture) pour deux personne, nous avons dépensé 700€, soit environ 23€ en moyenne par jour pour 1 mois.
 

Vous pouvez trouver nos aventures au Népal sur notre blog.
 

Sources

  • http://www.routard.com/guide/nepal/1039/geographie_et_climat.htm
  • http://www.easyvoyage.com/nepal/pratiques

Photo:
UNICEF