Mont Cook

Posted By on 26 Oct 2014 | 6 comments

Comme il y avait un peu trop de pluie et de vent à notre gout sur la côte est, et que nous avions vu le principal, nous avons décidé de faire un petit crochet par les terres dans notre remontée vers Christchurch. Et bien c’était plutôt une bonne idée ! Nous nous sommes retrouvés de l’autre côté du Mont Cook, par un ciel parfaitement dégagé !

2014-10-25-DSC06759

Il y a un grand lac d’eau bleue turquoise qui s’étend jusqu’au mont Cook, et au bord de ce lac, un super petit site de camping gratuit ! Nous y avons paisiblement passés deu nuits. Et entre temps nous sommes allés voir le mont de plus près.

2014-10-25-DSC06768

La route nous porte au village du mont Cook. On longe la rivière qui alimente le lac. L’eau est grise lorsqu’elle provient de la fonte d’un glacier et qu’elle est toujours agitée. Puis en se mélangeant avec des particules provenant de la roche, l’eau des glaciers prend sa teinte bleue turquoise. L’eau verte, quant à elle, est « juste » de l’eau de pluie.

2014-10-25-DSC06771

Le mont Cook :

2014-10-25-DSC06776

Nous avons d’abord fait une rando qui nous a ammené jusqu’au glacier de Hooker. Il y a un petit lac au pied du glacier sur lequel on peut voir quelques petits icebergs. Mais le plus étonnant, c’est ce qu’on pourrait prendre pour de l’écume mais qui est en fait… de petites plaques de glace !

2014-10-25-DSC06778
2014-10-25-DSC06784
2014-10-25-DSC06787

Lorsque l’on termine la dernière petite montée qui nous mène au lac, on est alors assaillit par un vent des plus violents ! Tout le monde essayait de se cacher derrière quelques roches afin d’avoir un peu de répit !

2014-10-25-DSC06788

Le paysage en redescendant est tout aussi sympathique !

2014-10-25-DSC06804

Nous nous sommes ensuite rendu au glacier de Tasman, dans la vallée de Tasman. Peut être que le nom d’Abel Tasman est moins connu que celui de Cook. Tasman fût le premier européen (hollandais) à découvrir l’actuelle Tasmanie (au sud est de l’Australie), et la Nouvelle-Zélande. Le capitaine James Cook, quant à lui, cartographia la Nouvelle-Zélande un siècle plus tard. Un vent encore plus violent agitait le point de vue sur le glacier de Tasman, que l’on peut apercevoir au fond sur la photo.

2014-10-25-DSC06808
2014-10-25-DSC06811

La chance était avec nous ce jour, car à peine étions nous repartit que la montagne se cachait dans les nuages…

2014-10-25-DSC06815

Au passage, il y a beaucoup de moutons mérinos dans ce coin de la NZ. Pour les amateurs de leur laine, une petite photo d’eux !

2014-10-25-DSC06822

6 Comments

  1. Quelle merveille cette mer de vaguelettes glacées ! C’est impressionnant. A combien culmine le mont Cook ?
    Je ne sais pas si tu réalises, Guilou, mais la photo où tu es bras nus avec un morceau de glace est surréaliste ! Faisait-il froid ?

    • Ba oui je réalise, je l’ai fait !! 😉 Il ne faisait pas très froid, grace au soleil et à la rando. Le vent n’était pas trop froid non plus. Le mont Cook culmine à 3800m.

  2. quel contraste entre ce ciel superbement bleu et cette eau gelée , heureusement vous n’êtes pas frileux et vous pouvez de ce fait nous
    faire participer à vos randos dans ces lieux magnifiques. bisous

  3. dans ce beau pays vous nous avez comblés de photos et de commentaires espérons que le prochain continent vous apporte autant de plaisir que nous pourrons partager de nouveau, bises à bientôt
    les moutons mérinos venaient ils d’être tondus ??????

    • Oui ils sont tondus, c est pas très mignon tondu. Ils ont une laine plus fossé que les autres moutons. C est comme cela qu’on les différencie!

Submit a Comment