Puerto Madryn et la péninsule Valdès

Posted By on 4 Jan 2015 | 3 comments

Bonjour à tous, pour le premier article de cette nouvelle année, que l’on vous souhaitera bonne dans un petit article à part !

Nous voyageons maintenant avec notre amie qui nous a rejoint pour les deux dernières semaines de notre voyage ! Et oui, c’est bientôt la fin…

2015-01-03-DSC07942

Les lions de mer de Puerto Madryn

Après un réveillon sympathique entre amis à Buenos Aires, nous avons sauté dans un bus direction : Puerto Madryn, à nouveau en Patagonie, mais dans la province de Chubut cette fois. C’est une station balnéaires qui s’étend sur la côte atlantique. Avec un peu de chance, on peut voir des baleines, des orques, des éléphants de mer, des lions de mer… Il y a d’ailleurs une réunion très fermée entre lion le long de la jetée.

2015-01-03-DSC07909
2015-01-03-DSC07939

LE lieu touristique ici est la péninsule Valdès qui est une réserve dans laquelle on trouve moults animaux, marins, aériens et terrestres. Nous avons loué une voiture pour pouvoir faire le parcours tranquillement et s’arrêter comme bon nous semble. Les premiers habitants croisés sont des sortes de petites perdrix appelées Martineta (en français les « Tinamous élégants »).

2015-01-04-DSC07983
2015-01-03-DSC08038

Nous croisons aussi beaucoup de moutons ainsi que… des autruches ! Celles-ci sont vraiment peureuses, difficiles de les prendre en photos mais on les aperçoit dans le fond de celle-ci :

2015-01-03-DSC07989
2015-01-04-DSC07961

Il y a aussi beaucoup d’oiseaux ici. Nous croisons des faucons et ici un vautour.

2015-01-03-DSC07987

Nous arrivons à un premier spot, la punta Delgada, pour apercevoir des lions de mer. Malheureusement, celui-ci a été transformé en usine touristique et on ne peut qu’apercevoir les animaux de loin, il faut sinon payer un guide. À noter que l’entrée du parc est payante et pas vraiment bon marché (18€/pers.) ce qui rend un peu difficile d’accepter ça ! Nous laissons donc derrière nous cet endroit en espérant que tout ne sera pas comme ça ! On a quand même pu apercevoir des éléphants de mer de loin, étalés comme des sardines sur la plage.

2015-01-03-DSC08009

Nous continuons de longer la côte, qui est vraiment magnifique.

2015-01-04-DSC08006
2015-01-04-DSC08017

Nous croisons une petite famille de maras, les lièvres de Patagonie.

2015-01-04-DSC07994

Les maras de la péninsule Valdès

Et nous croisons aussi de nombreux lamas !

2015-01-04-DSC08110
2015-01-04-DSC08178

Nous nous arrêtons ensuite à un endroit où l’on peut apercevoir des….

2015-01-04-DSC08097
2015-01-03-DSC08046

Les manchots magellans de la péninsule Valdès

… manchots de magellan ! Ils sont à un ou deux mètres de nous, c’est magique. Il y a plein de petits avec leur petit duvet. Nous nous dirigeons ensuite vers le dernier endroit de la péninsule où l’on peut apercevoir lions de mer et éléphants de mer. À noter que les femelles éléphants de mer atteignent presque une tonne pour environ 3m tandis que les mâles peuvent atteindre les 4 tonnes pour une taille entre 3 et 6m. Nous avons surtout vu des femelles.

2015-01-03-DSC08148

Lions et éléphants de mer de la péninsule Valdès

Et enfin, nous croisons un tatou velu !!

2015-01-04-DSC08131

Le tatou velu de la péninsule Valdès

Sur le retour, le ciel nous offre un spectacle magnifique.

2015-01-04-DSC08193

3 Comments

  1. tout simplement magnifique. les petites vidéos nous permettent de vivre
    des moments supers avec toutes ces petites bêtes. nous vous souhaitons
    plein de bonnes choses pour cette nouvelle année qui sera très différente de votre aventure 2014 et de profiter au maximum de vos deux dernières semaines avec votre amie dans ce pays qui semble très intéressant et plein de contrastes. bisous et a +

  2. Incroyable toute cette faune aussi variée ! Je ne connaissais pas le tatou velu ! Très rigolo !
    Profitez bien de ces deux semaines, de la faune, des paysages et du soleil.
    Bisous

  3. Hello,
    Doc animalier digne d’un reportage sur arte .
    Ce petit tatou velu va bien vite….
    Et je suis intriguée par les lièvres de Patagonie , même si les lamas restent mes chouchous de cette contrée.

Submit a Comment